Pas encore inscrit ? | Passe oublié

Riobamba - Chimborazo

04/08/2017 | Riobamba | 6 commentaires |

Riobamba - Chimborazo

Le vendredi 04 août au matin, nous avons quitté Baños pour nous rendre à Riobamba, à 1h30 de bus plus au Sud. Riobamba est une assez grande ville à partir de laquelle il est possible notamment de se rendre sur le volcan Chimburazo, le plus haut d'Equateur: son sommet culmine à 6 263 m d'altitude. C'est d'ailleurs la raison principale pour laquelle nous y allons. Arrivées en début d'après-midi à Riobamba, nous posons nos affaires et partons nous renseigner sur les moyens de nous rendre sur ce célèbre volcan. Après avoir étudié diverses propositions, nous décidons de ne pas passer par une agence : ce sera bus puis marche, en autonomie (on précise qu'on ne compte pas monter au sommet hein, l'alpinisme ce n'est pas pour tout de suite ^^).
Le lendemain, nous nous réveillons de très bonne heure car l'ascencion promet d'être éprouvante. Le bus nous pose à l'entrée de la réserve biologique du volcan, à 4 300 m d'altitude. De là, nous prévoyons de marcher jusqu'à deux refuges: le premier à 4 800 et le second à 5 042 m d'altitude. Cela nous permettra aussi de dépasser les 5 000 m et de voir comment nous réagissons à l'altitude !
Nous débutons la marche d'un faible pas (car l'altitude se fait tout de même sentir) sous un vent froid et entourées d'un épais brouillard qui laisse apparaître un paysage lunaire. On se dit alors intérieurement que la marche risque d'être longue si le temps ne se lève pas...mais nous continuons jusqu'à apercevoir un petit troupeau de vivognes sauvages, des cousines du lama ! Nous restons quelques instants à les observer et à les prendre en photo. Elles doivent avoir l'habitude des marcheurs car elles restent assez proches de nous. Ce spectacle nous motive à poursuivre la marche, malgré le brouillard et le vent toujours présents. Quelques instants plus tard et pour notre plus grande joie, le temps se lève d'un coup et le sommet enneigé du volcan pointe enfin le bout de son nez ! Le brouillard disparait peu à peu et nous grimpons vers le premier refuge avec ce beau sommet en ligne de mire et des montagnes tout autour de nous.
Nous atteignons le premier refuge au bout d'un peu plus de 2h de marche et quelques essoufflements. Pour récupérer, nous goûtons pour la première fois un thé de coca. La coca ici est considérée comme le meilleur remède pour un tas de maux (mal de l'altitude, douleurs musculaires, mal de tête etc). Nous repartons quelques dizaines de minutes plus tard en direction du deuxième refuge que nous atteindrons en 30 minutes. Et voilà, nous avons enfin dépassé les 5000 m !!! Et on n'est pas peu fières. On se sent globalement bien (enfin surtout Gwen, car Nono a une vieille migraine!). Nous mangeons un bout avant de nous mettre en route pour le chemin du retour qui sera finalement assez rapide car après avoir repassé le premier refuge, une famille équatorienne nous propose de nous redescendre en voiture. Nous étions en forme pour continuer à pied mais nous nous disons que cela sera l'occasion d'échanger avec des locaux, alors nous montons à bord ! Nous partageons un bon moment avec cette famille en vacances qui nous laisse à l'entrée de la réserve, comme le matin même. De là, nous prendrons le bus pour rentrer à Riobamba, des images plein la tête.  

Les petites victoires :
- Quand tu passes les 5000 m d'altitude sans avoir (trop) le mal des montagnes et qu'en plus tu mets beaucoup moins de temps que ce qui était annoncé!
- Quand tu te fais prendre en stop par une famille équatorienne trop cool alors que tu ne faisais même pas de stop.
- Quand le bus dans lequel tu sautes pour rentrer à Riobamba est gratuit (on n'a toujours pas compris pourquoi ^^).

Les moments de solitude :
- Quand le bus gratuit dans lequel tu as sauté te laisse à 5 km du centre ville de Riobamba, que c'est même pas sur la carte et que du coup tu te perds et que tu mets 2h à rentrer à l'auberge.
- Quand tu es dans une grande ville et que tu choisis la chambre qui donne sur la cour intérieure plutôt que sur la route et que tu te fais reveiller par les cris d'une poule à 4h du mat. (remarque : ça pourrait aussi être considéré comme une victoire car du coup on entendait vraiment plus du tout les voitures).
- Quand ton matelas est tellement pourri que même en t'allongeant dans ton lit, tu restes en position assise.
- Quand une petite équatorienne de 8 ans parle mieux le francais que toi l'espagnol.

 



Commentaires
  • par Patricia 08/08/2017 Alerter

    Mes chérouies, c'est maguenifaïque !

  • par Hervé 09/08/2017 Alerter

    Bravo pour avoir franchi la barre des 5000 je pense que vous avez une bonne acclimatation car ce n'est pas évident de monter aussi vite ,profiter de votre forme

  • par nelly 09/08/2017 Alerter

    A quand les 6000m ! toujours plus ,c'est la devise d'un coach....Bravo pour cette 1ére étape.

  • par Marielle 09/08/2017 Alerter

    bravo à vous 2 vous etes extras quelle forme olympienne !!!
    continuez ainsi c'est au top
    gros gros bisous

  • par Jerome 09/08/2017 Alerter

    C'est un régal que de lire vos aventures ! On est impatients de découvrir les prochaines petites victoires.
    Bon trip !
    Jérôme (le pote de course d’Estelle :) )

  • par michelh 11/08/2017 Alerter

    médaille d'or du courage pour les 5000. c'est un vrai plaisir de vous suivre.quel kiff!!!!!!(je connais quelques expressions de djeuns...)
    bonne continuation

Ajouter un commentaire


Pour ajouter un commentaire vous devez vous identifier Inscrivez-vous!

Si vous ne souhaitez pas vous connecter, mettez simplement
Votre nom Votre email :


 
20/07/2017 | quito | 8 commentaires

Benvenido a Quito!

Hola senores y senoritas!

Après plus de 17h de vol, 13h d'escale, 5 repas dans les airs et un passage par Istanbul et Bogota, nous sommes (enfin) arrivées a Quito le 19 juillet vers 18h30 (heure locale, soit le 20 vers 1h30 du mat' en France). Un taxi et 40 minutes plus tard pendant lesquelles nous avons cherché à comprendre les codes de conduite qui nous ...

Lire la suite

 
24/07/2017 | mindo | 3 commentaires

Mindo, nous voilà !

Nous sommes parties prendre le bus pour Mindo le dimanche 23 juillet au matin. Pour notre premier trajet en bus, nous n'avons pas eu de grandes frayeurs même si la conduite était sportive. Une route sineuse au sein des forêts montagneuses nous ammène en un peu plus de 2h dans le petit village de Mindo. Nous nous installons dans une petite maison en bois qui propose des ... Lire la suite

 
29/07/2017 | otavalo | 4 commentaires

Otavalo

Après la folie de Quito et la moiteur de Mindo, nous arrivons à Otavalo le 25 juillet dans l'après-midi. Plus animée que Mindo mais bien plus calme que Quito, cette jolie ville entourée de montagnes nous fait d'emblée bonne impression. Il faut dire qu'avec ses 2 500 m d'altitude, son air frais et l'absence de moustiques, le climat ici nous convient bien ... Lire la suite

 
01/08/2017 | Quilotoa | 5 commentaires

Boucle de Quilotoa

 Le samedi 29 juillet, nous nous sommes levées de bonne heure pour voir le marché artisanal hebdomadaire d'Otavalo avant de prendre le bus pour Latacunga. Souvent décrit comme l'un des plus grands du pays, ce marché est assez réputé et nous n'avons pas été déçues : des rues entières étaient remplies ... Lire la suite

 
04/08/2017 | BANOS | 7 commentaires

Baños, ville d'activités de pleine nature !

On avait entendu un peu de bien et beaucoup de mal de Baños, mais on avait décidé d'y aller quand même car c'est une ville où on peut faire énormément de choses : rando, VTT, cascades, tyroliennes, saut à l'élastique, canyoning... On s'attendait donc à une ville un peu moche mais dynamique. Et bien non seulement la ville propose ... Lire la suite

 
06/08/2017 | cuenca équateur | 3 commentaires

Cuenca

 "Après Quito, Cuenca est la plus importante et la plus belle cité coloniale du pays" disait Lonely Planet. Et bien nous, on a trouvé que ces deux villes n'avaient rien à voir... Cuenca est bien plus belle que Quito, il y a moins de voitures et en plus le climat y est meilleur! Nous y sommes arrivées le dimanche 6 août dans l'après-midi, il ... Lire la suite

 
10/08/2017 | lojà | 2 commentaires

Lojà, dernière ville d'Equateur

Nous sommes arrivées à Lojà le 10 août dans l'après-midi, après 6h de bus depuis Cuenca. Nous profitons de la fin de journée pour trouver un hostel pas trop mal et repérer les meilleurs endroits pour manger... Car à Lojà, on touve pas mal de spécialités culinaires équatoriennes!Le vendredi 11 août sera ... Lire la suite

Devenez Tripper !
Mes trips Carte de mes trips
Participer au forum
© 2017 Tripper-Tips.com | CGU | Pub | Contacts | Support | Partenaires |Tripper-Tips.com en page d'accueil